Aller au contenu principal

IEDM

DonateDonateFacebookTwitterLinkedIn
L’IEDM dans les médias

Communiqués de presse

Québec doit saisir la main tendue par l’Alberta

Montréal, le 17 avril 2019 – Dans un discours prononcé suite à sa victoire électorale, le nouveau premier ministre élu de l’Alberta, l’honorable Jason Kenney, a tendu la main au Québec et l’a exhorté à ne pas nuire au développement du secteur énergétique albertain.

Le Québec doit travailler de façon constructive afin d’améliorer la situation économique du pays, ce qui passe notamment par le développement du potentiel énergétique de l’Ouest canadien. Cela refléterait d’ailleurs la volonté maintes fois exprimée par les Québécois dans le cadre de sondages menés par la firme Léger pour le compte de l’IEDM.

« Les travaux de recherche que nous avons réalisés au cours de la dernière décennie et les résultats des sondages scientifiques montrent que le gouvernement du Québec doit saisir cette main tendue », affirme Michel Kelly-Gagnon, président et directeur général de l’IEDM.

En effet, selon un sondage publié le 19 décembre dernier, 66 % des Québécois privilégient le pétrole de l’Ouest canadien, contre 7 % seulement qui préfèrent importer du pétrole des États-Unis. Suivent ensuite l’Algérie (3 %), le Nigéria (1 %) et l’ensemble des pays du Moyen-Orient (1 %). De plus, 45 % des Québécois croient que le pipeline est le moyen de transport le plus sécuritaire pour le pétrole, loin devant les autres options.

Le Québec est un bénéficiaire du programme fédéral de péréquation depuis son instauration en 1957. Depuis des décennies, l’Alberta est un contributeur important de ce programme. Or, l’économie albertaine s’est détériorée de façon importante au cours des dernières années, ce qui rend plus difficilement acceptables aux yeux de plusieurs Canadiens les versements octroyés au Québec.

De plus, le développement à son plein potentiel du secteur énergétique albertain, qui passe par l’accès à de nouveaux marchés en Asie et en Europe, entraînerait de nombreux bénéfices pour l’économie canadienne. La vente du pétrole de l’Ouest au prix des marchés internationaux générerait des recettes fiscales supplémentaires pour le gouvernement fédéral et contribuerait à la création d’emplois de qualité, tant en Alberta qu’au sein de la chaîne d’approvisionnement des pipelines, qui inclut plusieurs entreprises québécoises. Enfin, quand le secteur énergétique albertain va bien, il est source d’emplois directs de qualité pour de nombreux travailleurs québécois.

« La situation économique en Alberta rend plus impératif que jamais le passage du pétrole de l’Ouest sur notre territoire. Non seulement ce pétrole est le plus prisé des Québécois, mais l’accès à de nouveaux marchés est dans l’intérêt économique supérieur du Canada », conclut Michel Kelly-Gagnon, président et directeur général de l’IEDM.

* * *

L’IEDM est un think tank indépendant sur les politiques publiques. Par ses publications et ses interventions, l’IEDM alimente le débat sur les politiques publiques au Québec et à travers le Canada en proposant des réformes fondées sur les principes de l’économie de marché et de l’entrepreneuriat.

-30-

Demandes d’entrevues : Daniel Dufort, Directeur des relations externes, IEDM. Tél. : 514-273-0969 p. 2224 / Cell. 438-886-9919 / courriel : ddufort@iedm.org


EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

910, rue Peel, bureau 600
Montréal (Québec) H3C 2H8
Canada


Téléphone : 514-273-0969
Courriel : commentaires@iedm.org

au sommet de la page

© IEDM 2019